Étiquette : Sadri Khiari

  • Démocratisme & dictature plébiscitaire – Essai de Sadri Khiari

    Démocratisme & dictature plébiscitaire – Essai de Sadri Khiari

    Avant-propos Le texte qui suit concerne le programme ou le projet politique qui a guidé et guide sans doute encore aujourd’hui le président Kaïs Saïd. Il a été élaboré dans ses grandes lignes au cours de l’automne 2020 et finalisé en mars 2021. Ces jours derniers, j’en ai revu certaines formulations bancales du point de…

  • Dessaler l’eau de mer : la solution du verre à moitié plein

    Dessaler l’eau de mer : la solution du verre à moitié plein

    Le dessalement semble avoir été adopté comme solution miracle pour pallier à la raréfaction de l’eau potable en Tunisie. Cette technique est déjà utilisée dans l’industrie, l’agriculture et l’hôtellerie. Reste qu’elle commence à faire parler d’elle dans la production d’eau potable distribuée aux consommateurs, alors même qu’ elle n’est pas sans implications et conséquences.

  • Dessalement / Djerba: de l’eau de mer à boire pour étancher sa soif?

    Dessalement / Djerba: de l’eau de mer à boire pour étancher sa soif?

    Première station de dessalement d’eau de mer en Tunisie, l’unité de Djerba est entrée en exploitation en mai 2018. Cette technique d’approvisionnement en eau potable est présentée comme la réponse à la pénurie d’eau qui touche la région. 

  • ALECA / Tunisie : « lire attentivement la notice »

    ALECA / Tunisie : « lire attentivement la notice »

    L’ALECA « entraînera certainement une hausse des prix et réduira l’accès à certains médicaments », prévient Oumaima Jegham une chercheuse préparant un mémoire de master intitulée Droit de la propriété intellectuelle et accès aux médicaments, les conséquences possibles de l’ALECA. Ce traité se compose de 11 « catégories » et aucune ne porte sur la santé ou l’industrie pharmaceutique…

  • L’eau à Jilma: un reflet du rapport de la périphérie à l’Etat central

    L’eau à Jilma: un reflet du rapport de la périphérie à l’Etat central

    “Nous sommes en train de produire de la richesse, mais sans valeur ajoutée. C’est ça le problème de Jilma. On produit de l’huile, on produit des légumes, on produit toutes sortes de produits agricoles, mais sans valeur ajoutée.[…] Donc, l’Etat central était oublieux de Jilma. J’espère que, dans le cadre de l’appui à la décentralisation,…